Appel à l’unification des politiques de développement entre les pays du Maghreb arabe

L’association « Jugurtha » pour l’intégration maghrébine a appelé mercredi à l’unification des politiques de développement entre les pays du Maghreb arabe et à renforcer les échanges commerciaux et le partenariat inter-maghrébin dans tous les domaines.
 



Appel à l’unification des politiques de développement entre les pays du Maghreb arabe

Lors d’une journée d’étude organisée à Tunis, Issaad Mokdad, président de l’association a souligné l’urgence de consolider les liens entre tous les pays du Maghreb arabe faisant remarquer que les échanges commerciaux entre certains pays de la région ne dépassent pas parfois les 2% alors qu’avec des pays européens ces échanges atteignent plus de 20%.

L’intervenant a indiqué que les régions frontalières ont été longtemps marginalisées alors que les frontières devraient, selon lui, être un facteur de développement.

« Les pays du Maghreb arabe disposent de plusieurs richesses qui pourraient être mieux exploitées si on renforce les échanges, on développe les lois et on adopte des stratégies communes », a-t-il soutenu.

De son côté, Béchir Msitfa, ancien ministre algérien a souligné qu’il est temps que l’union maghrébine se transforme en réalité notamment à travers la consécration de l’union commerciale, douanière, monétaire et économique qui prépare le terrain à l’union politique.

Pour Slaheddine Litim, représentant de la communauté tunisienne en Algérie l’union maghrébine nécessite la libération des échanges commerciaux et la garantie de la libre circulation des personnes.

Selon lui, l’union maghrébine favorise la garantie de la sécurité dans tous les pays de la région notamment à travers le renforcement de la coopération en matière de lutte contre le terrorisme.

L’intervenant a signalé que tous les Maghrébins vivants à l’étranger connaissent des situations difficiles et ne jouissent pas de tous leurs droits qu’ils soient dans un pays maghrébin ou en Europe.

Des représentants de la société civile tunisienne, algérienne et d’autres pays du Maghreb, des économistes, des politiciens et des intellectuels prennent part à cette manifestation qui se poursuit jeudi à Tunis.

Créée en 2008 en France et en 2011 en Tunisie, l’association « Jugurtha » œuvre à la garantie de l’intégration maghrébine.


TAP