Publié le 16-01-2013

En vidéo : Habib Kazdaghli : Le 17 janvier sera un grand moment pour l’Etat de Droit en Tunisie

Interviewé  par Tuniscope, le doyen de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba est revenu sur son procès et sur la gifle qu’il affirme n’avoir jamais donnée. Il a, également, fait des déclarations quant au verdict que le Tribunal de La Manouba doit rendre dans cette affaire.



En vidéo : Habib Kazdaghli : Le 17 janvier sera un grand moment pour l’Etat de Droit en Tunisie

Le professeur Habib Kazdaghli a déclaré que le 17 janvier sera un grand moment pour l’Etat de Droit en Tunisie. Il a déclaré qu’il y a une volonté d’instrumentaliser la justice mais la justice tunisienne va résister.

Le doyen de la Faculté des lettres a souligné que la justice sera rendue, non pas à lui, mais plutôt à l’université Tunisienne et à la Tunisie.

 « Nous respectons tous les points de vue et toute appartenance politique, et notre bataille vise à préserver les valeurs, les prérogatives académiques et l’autonomie de l’université tunisienne » a souligné le professeur Habib Kazdaghli lors de la conférence de presse tenue, mardi 15 janvier dans l’espace Art Libris, à l’occasion de la présentation de la chronique de Manoubistan.

Il a, par ailleurs informé que deux étudiantes Niqabées accèdent à la faculté de la Manouba normalement mais dévoilent leurs visages à chaque fois qu’elles rentrent en classe en période d'examen.


Source: H.B.N.

kaz-150113-1.jpg

blog comments powered by Disqus