Publié le 10-12-2019

Crainte d'un bilan plus lourd en Nouvelle-Zélande après l'éruption d'un volcan

 Les huit personnes portées disparues après l’éruption soudaine lundi du volcan de White Island, en Nouvelle-Zélande, sont présumées mortes, ont déclaré mardi les autorités.



Crainte d'un bilan plus lourd en Nouvelle-Zélande après l'éruption d'un volcan

La Première ministre, Jacinda Ardern, a déclaré que les vols de reconnaissance n’avaient pas permis d’observer de signes de vie sur l’île Blanche, soulignant qu’il s’agissait d’une tragédie d’une ampleur “dévastatrice”.

Le sous-commissaire de la police nationale, John Tims, a déclaré pour sa part devant des journalistes à Wellington qu’il estimait qu’aucune des personnes présentes sur l’île n’avait survécu.

L’actuel bilan officiel fait état de cinq morts et d’une trentaine de blessés graves.

Jacinda Ardern a déclaré que des touristes venus d’Australie, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et de Chine figuraient parmi les victimes et les personnes portées disparues.

Une enquête gouvernementale sur l’incident va être ouverte, a-t-elle dit.

Reuters