Publié le 28-06-2019

Ligne de crédit de 100 millions d'euros faveur BH Bank

La Banque africaine de développement accorde une ligne de crédit de 100 millions d’euros à BH Bank pour soutenir le développement du secteur privé



Ligne de crédit de 100 millions d'euros faveur BH Bank

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, aujourd’hui, une ligne de crédit de 100 millions d’euros en faveur de la banque publique tunisienne BH Bank afin de soutenir le secteur privé tunisien.

La ligne de crédit permettra à BH Bank de renforcer ses activités de financement en direction des entreprises intervenant dans les secteurs de la santé, du logement social, de l’industrie et des énergies renouvelables. Les acteurs privés vont ainsi bénéficier de prêts d’investissement à long terme et à coût abordable leur offrant de nouvelles possibilités d’investissement et de développement.

« Nous sommes heureux de renforcer notre partenariat avec BH Bank au service des entreprises tunisiennes. Ce nouveau financement servira de levier pour stimuler la croissance du pays au bénéfice des populations », a déclaré Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour la région Afrique du Nord.

« La ligne de crédit vient consolider nos efforts pour donner au secteur privé tunisien de nouvelles perspectives de développement qui créeront de l’emploi pour les jeunes », a indiqué, pour sa part, la directrice générale adjointe de la Banque pour l’Afrique et représentante pour la Tunisie, Yacine Diama Fal.

Par la mobilisation de ressources stables en faveur du secteur privé, ce projet doit contribuer à renforcer et à diversifier la capacité de production du pays et à soutenir la croissance dans différents secteurs de l’économie. Son objectif, plus largement, est de contribuer à améliorer la compétitivité du pays, à générer des recettes fiscales supplémentaires et à créer de nouvelles opportunités d’emploi.

En phase avec les cinq priorités stratégiques de la Banque (« High 5 »), ce financement répond aux objectifs de la Tunisie en matière de développement du secteur privé. « Grâce à cette facilité, les entreprises tunisiennes auront à disposition d’importantes ressources. Elles pourront désormais élargir leurs possibilités d’investissement et favoriser les conditions d’une croissance inclusive et partagée », s’est félicité Stefan Nalletamby, directeur du département du développement du secteur financier à la Banque.

Membre fondateur de la Banque africaine de développement en 1964, la Tunisie est un des principaux pays bénéficiaires des financements de l’institution, avec un engagement cumulé de près de 9 milliards de dollars américains. Ces financements couvrent différents secteurs, dont l’énergie, l’eau, les transports, l’agriculture, le secteur financier et le développement social.