Publié le 20-05-2019

L’ALECA sera ce qu’en feront les négociateurs tunisiens, déclare Olivier Poivre d’Arvor

Lors de la conférence de presse organisé par l’ambassade de France dans un hôtel de la capitale, plusieurs axes de partenariat économique entre la France t la Tunisie ont été évoqués et notamment un en particulier matière de controverse : L’ALECA. 



L’ALECA sera ce qu’en feront les négociateurs tunisiens, déclare Olivier Poivre d’Arvor

L’ALECA, Accord de libre-échange complet et profond, ne fut mentionné qu’en fin d’allocution.

L’ambassadeur a même trouvé judicieux de rappeler que ce n’était pas une insulte comme commencent à le penser beaucoup de Tunisiens. Il a réaffirmé que la proposition reste sur la table ouverte aux négociations et aux modifications que les Tunisiens voudront y apporter. Il a même tenu à rassurer que l’accord sera ce qu’en feront les négociateurs tunisiens.

On aurait pourtant aimé savoir ce qu’il pense de la proposition faite par certains experts tunisiens à vouloir considérer l’accord de l’ALECA de manière sectorielle et non comme un TOUT indivisible qui pourrait nuire à l’agriculture tunisienne mais créer de la valeur ajouter dans le secteur de l’économie numérique.