Publié le 25-04-2019

Semaine mondiale de la vaccination ; atteindre une large immunité collective

La vaccination sauve 5 vies chaque minute dans le monde



Semaine mondiale de la vaccination ; atteindre une large immunité collective

Chaque année, Sanofi Pasteur (entité mondiale vaccins de Sanofi) s’associe aux acteurs de la santé publique, de la médecine et de la science afin d’élargir l’accès aux vaccins et d’accroitre la couverture vaccinale. 
 
La Semaine mondiale de la vaccination – célébrée annuellement (depuis 2005) la dernière semaine d’avril- est une initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
 
Déployée dans plus de 200 pays à travers le monde, la Semaine mondiale de la vaccination vise à :
 
Rappeler aux populations que la vaccination continue est l’un des piliers de la bonne santé des populations, notamment lorsque l’on considère que les vaccins sont souvent le meilleur, voire le seul moyen de nous protéger contre un grand nombre de maladies infectieuses graves tout au long de la vie².
Améliorer la couverture vaccinale en renforçant la sensibilisation auprès des citoyens, des professionnels de santé, des pouvoirs publics et des médias.
 
L’immunisation, tout comme l’eau potable, est aujourd’hui la mesure de santé publique la plus efficace pour lutter contre les maladies infectieuses et réduire les taux de mortalité.
 
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que la vaccination sauve chaque année jusqu’à trois millions de vies à travers le monde³.
 
Cependant, malgré la disponibilité de vaccins bien tolérés et efficaces, des épidémies de maladies infectieuses graves continuent à se manifester dans les communautés non vaccinées ou insuffisamment vaccinées.
 
« Toute personne non immunisée contre les maladies évitables par la vaccination est exposée au risque de contracter une maladie infectieuse et par conséquent, de la transmettre. En se faisant vacciner, nous nous protégeons nous-même, ainsi que notre entourage, en rendant plus difficile la propagation d’une maladie infectieuse », a indiqué le Dr Mouloud Khris, Directeur Médical Afrique du Nord de Sanofi Pasteur. « C’est ce qu’on appelle l’immunité collective, un des avantages uniques que la vaccination offre en matière de santé publique⁴ »
 
En tant que partenaire du parcours de santé, Sanofi propose des vaccins qui aident à protéger les populations, contre une grande variété de maladies infectieuses sévères, et ce à tous les âges de la vie. Chaque année, Sanofi Pasteur (entité mondiale vaccins de Sanofi) fournit un milliard de doses de vaccins à travers le monde.
 
« Chez Sanofi, nous sommes fiers que nos vaccins protègent chaque année plus de 500 millions de personnes contre des maladies infectieuses potentiellement mortelles, à chaque étape de la vie. Il reste toutefois encore beaucoup à faire pour que personne ne souffre ou ne meure d’une maladie évitable par la vaccination. Pour cette raison, nous collaborons étroitement avec les pouvoirs publics, les autorités de santé, les leaders d’opinion, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Unicef, GAVI l’Alliance du Vaccin et la Fondation Bill et Melinda Gates. Au cours des cinq prochaines années, nous allons également apporter six nouveaux vaccins sur le marché mondial » aindiqué Lionel Picard, Directeur Afrique du Nord de Sanofi Pasteur.
 
Depuis plus d’un siècle, nos vaccins permettent de protéger des millions de personnes tout au long de leur vie contre des maladies infectieuses potentiellement mortelles. Notre portefeuille actuel de vaccins offre une protection contre de nombreuses maladies infectieuses : polio, choléra, dengue, coqueluche, encéphalite japonaise, diphtérie, fièvre jaune, typhoïde, grippe saisonnière, Haemophilus influenza de type b, hépatites A et B, infections à méningocoque, tétanos et rage.
 
En collaboration avec les acteurs de santé publique, Sanofi Pasteur essaye d’offrir une plus grande protection vaccinale en concentrant ses efforts sur le développement de nouveaux vaccins pour améliorer la santé et le bien-être des populations.


blog comments powered by Disqus