Publié le 01-01-2019

La SONEDE projette d’augmenter ses tarifs

La SONEDE projette d’augmenter la facture de l’eau annuellement, et de réduire les coûts de production pour réaliser son équilibre financier à l’horizon 2025, et ce en dépit de la dégradation de la qualité de l'eau distribuée par la société, selon le rapport annuel de Instance supérieur du contrôle administratif et financier de 2016-2017.



La SONEDE projette d’augmenter ses tarifs

La SONEDE souffre depuis 2008, d’un déficit financier qui a atteint en 2017, environ 39 millions de dinars, a affirmé le directeur central de la comptabilité et des finances à la société dans une déclaration précédente à l’Agence TAP. Ce déficit est du à la vente de l’eau à perte, selon lui.

Il est du à la hausse de la consommation d’énergie lors de la production de l’eau, à l’absence de stratégie de rationalisation de l’énergie et aux difficultés auxquelles fait face la société lors de recouvrement de ses factures dus auprès des établissements publics, ce qui a porté les dettes de celles-ci à 38,4 millions de dinars, d’après le rapport.

A cet égard, les dettes du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), parti au pouvoir du temps de Ben Ali, au titre de la consommation de l’eau et des salaires des fonctionnaires mis à sa disposition par la société, ont atteint 977 mille dinars pour la période de 2002 à 2011.

La situation financière de la société se caractérise également, par la hausse de la masse salariale qui représente 54 % de ses transactions alors que la présence des agents est concentrée dans les districts en l’absence de normes claires relatives à leur réparation sur les différentes régions du pays.

Le rapport de l’instance pointe également, de doigt la dégradation de la qualité de l’eau en raison de la non obligation du respect des normes tunisiennes de contrôle de la qualité de l’eau, lesquelles norme ne sont en outre conformes aux normes internationales, l’absence d’entretien annuel des réservoirs, outre l’absence de mesures visant à assurer l’accréditation de nouveau du laboratoire central et des laboratoires régionaux de Sousse et Sfax.


Source: TAP

blog comments powered by Disqus