Publié le 11-10-2018

Il n’y aurait que du bon dans l’accord de L’ALECA ?

Un séminaire international ,organisé par Messoud Romdhani, se tient aujourd’hui et demain à Tunis pour discuter de l’accord de l’ALECA qui instaure le libre-échange entre la Tunisie et l’Union Européenne.



Il n’y aurait que du bon dans l’accord de L’ALECA ?

L’accord de l'ALECA instaure un libre échange global entre la Tunisie et l’Europe en réduisant les procédures douanières et en améliorant les conditions d’accès aux marchés de part et d’autre. Il était en ligne de mire aujourd’hui dans le séminaire pour une évaluation objective non seulement de ses avantages, notamment l’ouverture facilitée sur les marchés européens, mais aussi de ses défauts que les participants au séminaire essayeront de relever.

La première inquiétude qui ressort chez ces experts concerne l’Agriculture. Ils s'interrogent: Est ce que nos agriculteurs sont prêts à concurrencer leurs homologues à l’autre rive? Et cette inquiétude s’étend au secteur des services qui demande une évaluation de nos capacités avant de pouvoir prétendre une compétitivité égalitaire.

Il nous faut rappeler que ce projet de l’ALECA qui est à l’étude depuis 2015 et qui est pressenti à être signé prochainement, est présenté par le gouvernement tunisien comme une chance pour faire progresser notre taux de croissance et booster notre dynamique économique.
 



blog comments powered by Disqus