Publié le 11-05-2012

Moncef Ouerghi invente le zmaqtal : L’art martial tunisien

Moncef Ouerghi est au devant de la scène politique et sociale depuis un bout de temps, le fondateur de l’art Zmaqtel n’a pas fini de faire parler de lui.



Moncef Ouerghi invente le zmaqtal : L’art martial tunisien

17 ans de prison pendant la gouvernance de Ben Ali, des années pendant lesquelles Moncef Ouerghi va créer un art martial tunisien fondé sur deux concepts : « Zaman » et « Qital »

Une combinaison entre le temps et le combat donnera naissance à cet art. Son fondateur raconte ses aventures notamment son combat avec Bruce Lee à San Francisco, il représentait à cette époque là, la délégation allemande (en 1972).

Moncef Ouerghi aurait même formé des prisonniers lors de son incarcération, qui seront des années plus tard de grands professeurs d’art martial.

L’un des slogans de cet art est « souffrir pour apprendre » le Zmaqtel ne se limite pas au territoire tunisien, une école de Zmaqtel est déjà présente en Espagne.

Le Zmaqtel pour les femmes : Les cours féminins ont lieu :
le mercredi de 4h à 5h30, le samedi de 4h30 à 6h, et le dimanche de 11h à 12h30
au Fitness Club, à la rue Belhassen Jerad, à l’Ariana, près du Lycée Technique.


Source: B. Y.
zmaqtel-11052012-1.jpg

blog comments powered by Disqus