Publié le 10-11-2011

Zaghouan : Les ouvriers agressent les responsables et annoncent une grève de 15 jours !

Depuis quelques mois, et suite à la révolution du 14 Janvier, les observateurs tirent la sonnette d’alarme face à une crise des plus inquiétantes qui s’accentue à cause de l’anarchie et les grèves qui ont épuisé la machine économique et qui ont entraîné la fermeture de plusieurs unités industrielles dans toutes les régions du pays…



Zaghouan : Les ouvriers agressent les responsables et annoncent une grève de 15 jours !

Bonna Bêton Matériaux Préfabriqués sise à Bir Mcherga (gouvernorat de Zaghouan) est l’une des grandes sociétés qui ont été affectées par une série de grèves et de sit-in qui ont paralysé ses activités. Aujourd’hui, les ouvriers ont été présents dés les premières heures du matin, pour empêcher l’accès à la société et pour annoncer la grève pendant les 15 jours à venir !

Pour avoir plus de détails sur cette crise qui se poursuit depuis plusieurs semaines, Tuniscope a contacté l’un des responsables qui a souligné que la société a été totalement épuisée par les grèves qui se succèdent depuis des mois, chose qui a entraîné une baisse au niveau de la production et des pertes au niveau des chiffres d’affaires : "  Malheureusement, l’inconscience professionnelle des agents et des ouvriers de la société nous mène vers un spectre de crise dont la fin est imprévisible.Les revendications des ouvriers ont entraîné la perte de plusieurs marchés qui ont migré vers les concurrent. Le conflit  risque de se poursuivre dans les jours à venir et risque de toucher, terriblement, à la situation économique et sociale des centaines d’employés et de familles qui vivent de cette société … "

Revenant sur les débuts de cette affaire, le responsable a indiqué que"  les mouvements de contestations ont commencé après la révolution du 14 janvier. Les responsables ont répondu aux  demandes légitimes des ouvriers et ont pris plusieurs mesures à leur faveur. Ils ont titularisé 70 agents, ils ont promis de leur accorder une augmentation de salaire estimée à 30 % à condition de répartir cette augmentation sur trois ans. "

"Dans une première phase, les agents ont accepté cet accord et ont repris le travail. Quelques semaines après, les contestations ont refait surface et ont mené à l’agression de plusieurs responsables et ingénieurs de la société… Suite à ces actes de violence, 9 agents ont été virés … A ce moment, les agents se sont acharnés contre l’administration et ont décidé d’entamer une autre grève qui ne finira que lorsque l’administration annule sa décision contre ces agents… " a indiqué le responsable. 

"Aujourd’hui, les ouvriers qui ont décidé de maintenir la pression ont entamé leur grève qui durera selon le préavis 15 jours en attendant de voir leurs collègues reprendre le travail. Ces agents qui ont déclaré qu’ils soutiennent leurs collègues ne sont pas prêts à faire des concessions… Nous avons appelé à la reprise du dialogue et des négociations qui sont la seule voie pour trouver une solution aux problèmes posés, sans menaces, ni pressions" a expliqué le responsable avant d'ajouter : " Nous dénonçons vigoureusement ce genre de grève et cette anarchie qui portent préjudice à l’image de la Tunisie auprès des investisseurs étrangers…"


H.Manel
greve-101111-1.jpg