Facebook Connect
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires
Partenaires 

Salle Alhambra de la Marsa : Cinéma et Théâtre au programme

publié le 09/02/2010
Envoyer à un ami

L’espace l’Alhambra persiste malgré les menaces qui pesaient sur lui et ce entre autres grâce à la ténacité de ses promoteurs et de sa direction artistique (en la personne de Brahim Letaief) et à la compréhension des autorités locales propriétaires des murs. Cette salle est, rappelons-le, le dernier bastion cinématographique de la banlieue nord de Tunis.

Envoyez cet article à votre ami(e) :

Salle Alhambra de la Marsa : Cinéma et Théâtre au programme
Salle Alhambra de la Marsa : Cinéma et Théâtre au programme

L’espace l’Alhambra persiste malgré les menaces qui pesaient sur lui et ce entre autres grâce à la ténacité de ses promoteurs et de sa direction artistique (en la personne de Brahim Letaief) et à la compréhension des autorités locales propriétaires des murs. Cette salle est, rappelons-le, le dernier bastion cinématographique de la banlieue nord de Tunis.

C’est ainsi que cette salle de cinéma et de spectacles ne cesse d’offrir une programmation riche et diversifiée, et ce sera aussi le cas pour février & mars 2010:

•            Du 01/02/2010 au 07/02/2010 : L’Interprète de Sydney Pollak. 

•            Du 08/02/2010 au 28/02/2010 : Casa Negra de Noureddine Lakhmari. Ce film, distribué en Tunisie par Clap Production, sera aussi projeté dans les salles Le Palace et Amilcar.

•            Du 01/03/2010 au 15/03/2010 : La Boite Magique de Ridha Béhi.

•            A partir du 15/03/2010 : Vivre Ici de Mohamed Zran.   

 

Par ailleurs, le ciné club Alhambra, fraîchement mis en place, continuera ses travaux tous les lundis à 19h00, et ce pour le plus grand bonheur des cinéphiles de la banlieue nord de Tunis.

Le théâtre sera aussi à la fête avec la programmation de 2 pièces :

•            Le 12/02/2010 : Poids Plume de Ghazi Zoghbani.

•            Le 13/02/2010 : Mister Mim de Taoufik Ayeb.

 

Cet espace de culture et de divertissement ouvrant ses portes à tous les âges, les enfants ne seront pas épargnés avec la programmation d’un show magique présenté par Hédi Chellouf le 14/02/2010 à 10h00. Sans oublier la projection d’un film pour enfants chaque dimanche à 10h30.

 

Synopsis des films : 

 

L’interprète

Interprète à l'ONU, Silvia Broome surprend par hasard une conversation révélant un complot contre un chef d'État africain. Traquée par des tueurs, elle est placée sous la protection de l'agent fédéral Tobin Keller. Mais plus ce dernier découvre le passé de la jeune femme, plus il la pense elle-même impliquée dans la conspiration. Silvia est-elle une victime ou une suspecte ?           

 

Casa Negra

Dans le Casablanca d’aujourd’hui, chaotique mais beau, cruel mais attachant, deux amis d’enfance, Karim et Adil, vivent d’expédients et de petites combines. L’un emploie des enfants vendeurs de cigarettes au détail. L’autre a trouvé la solution miracle à tous ses problèmes : «acheter» un visa et un contrat de travail pour émigrer vers Malmö (Suède), ville dont il rêve à travers une carte postale.

Adil avec ses rêves d'un ailleurs qu'il imagine clément, riche et civilisé, et Karim plus lucide et responsable, en charge de sa famille et prêt à tout pour améliorer sa situation.

Deux êtres unis par une forte amitié, par-delà leurs différences. Casablanca, ville complexe, en mouvement, où se côtoient misère et opulence, humour et violence.

Déchirée par un système de valeurs, perverti et paradoxal. Casablanca devient alors Casa Negra. Rue glauques, bars sombres, l’univers torturé casablancais sert avant tout de toile de fond à une histoire d’amitié.            

 

La Boite Magique

Une chaîne de télévision européenne réclame à Raouf, cinéaste tunisien d'une quarantaine d'années, un film sur les rapports qu'il entretenait avec le cinéma lorsqu'il était enfant. Raouf se plonge alors dans ses souvenirs à Kairouan.

 

Vivre Ici 

Derrière le comptoir de sa boutique, Simon, un épicier de confession «juive», est depuis toujours, le confident, le guérisseur, et la mémoire des habitants de Zarzis, une petite ville du sud- est Tunisien.

Dans sa boutique, une galerie de portraits se croise; Tahar l’instituteur progressiste; Hadi le peintre maudit; Fatma la marieuse; Béchir le chauffeur de taxi…

Tour à tour, l’épicerie se transforme en tribune politique, philosophique, où chacun exprime sa vision du monde.

Haut de la page
blog comments powered by Disqus
Haut de la page