Publié le 15/12/2014

En Vidéo : Entre 1200 et 1500 enfants nés hors mariage en Tunisie, quelles solutions pour l’insertion sociale et économique des mères…

Le Séminaire Maghrébin ‘Pour une meilleure insertion sociale et professionnelle des Mères Célibataires au Maghreb’ a entrepris aujourd’hui ses travaux à Tunis.
En Vidéo : Entre 1200 et 1500 enfants nés hors mariage en Tunisie, quelles solutions pour l’insertion sociale et économique des mères…
En Vidéo : Entre 1200 et 1500 enfants nés hors mariage en Tunisie, quelles solutions pour l’insertion sociale et économique des mères…

Mené par l’ONG Santé Sud, en collaboration avec les associations INSAF (Maroc), le réseau Amen Enfance Tunisie et SOS Femmes en Détresse (Algérie), ce séminaire se poursuivra durant 2 jours. Il verra l’afflux de 180 professionnels du Maghreb et de la France qui échangeront leurs expériences, leurs propositions mais également leurs recommandations autour du sujet des mères célibataires et des enfants nés hors mariage.
Il s’agit de la deuxième édition du séminaire qui s’est tenu auparavant (2013) à Casablanca au Maroc, les organisateurs parlent d’une initiative pionnière.

En effet, dans nos sociétés maghrébines, être mère sans être mariée est souvent synonyme de stigmatisation, de jugement et de conditions difficiles, car ces femmes, jeunes pour la plupart, sont rejetées par leur entourage ce qui les oblige souvent à abandonner leurs bébés.

La société civile, largement représentée dans ce séminaire, ainsi que des professionnels et des représentants des ministères contribueront à mettre en place des méthodes innovantes d’insertion sociale et économique pour ces mamans.

Le programme d’insertion proposé repose sur une enquête et un diagnostic établis au préalable et qui permettent de mieux cerner la réalité de cette tranche de la société maghrébine.

En Tunisie on parle de quelques 1200 à 1500 naissances en dehors du cadre du mariage par an, la moitié (ou le tiers, selon la source) de ces naissances a lieu dans le grand Tunis. 48% de ces femmes auraient réussi à garder leur enfant, grâce à la législation tunisienne.

Un film documentaire produit spécialement pour l’occasion a été projeté aujourd’hui. Il recueille les témoignages de trois femmes dont le parcours a été spécialement marqué par les violences et la maltraitance, il a été suivi par un débat et par une intervention de la psychologue algérienne Zouina Hallouane.

Contre les violences, contre les tabous mais surtout pour restituer la dignité souvent bafouée de ces femmes et leur permettre de reprendre leur place dans une société qui les a rejetées, le séminaire sortira avec des propositions et des recommandations pour une insertion sociale et économique des mères célibataires.


H.B.

Commentaires



blog comments powered by Disqus