Publié le 14-01-2014

Le Monde : La Tunisie se bat, solitaire, pour maintenir l'espoir de la démocratie

Le journal Le Monde a publié un article au titre Les trois leçons du « printemps arabe »



Le Monde : La Tunisie se bat, solitaire, pour maintenir l'espoir de la démocratie

Il y a trois ans, la Tunisie inaugurait une vague de contestation dans le monde arabe. L'Egypte suivait, puis la Libye, le Yémen, Bahreïn, enfin la Syrie, parmi d'autres « printemps arabes ».

L'expression désigne une aspiration générale à la dignité et à la liberté, venant de peuples soumis à l'arbitraire et à la brutalité de régimes autoritaires et corrompus.

La suite est connue. La Tunisie se bat, solitaire, pour maintenir l'espoir de la démocratie. L'Egypte est retombée dans une dictature militaire qui écrase toute velléité d'opposition. La Libye est dans la tourmente d'un chaos destructeur. La Syrie se déchire au fil d'une guerre civile atroce, dont les métastases menacent l'intégrité de ses voisins libanais et irakien.

On connaît le goût de l'époque pour les jugements Cocotte-Minute autour d'un plateau de télévision. Les « printemps arabes » ? Fini, retour en arrière, place aux bonnes vieilles dictatures que les Occidentaux, n'est-ce pas, n'auraient jamais dû abandonner… Rien n'est plus faux.


blog comments powered by Disqus