Publié le 29-12-2017

Le déficit commercial atteint son niveau historique le plus élevé

La Banque centrale a annoncé que les importations totales se sont accrues à un rythme plus accentué que celui des exportations au cours des 11 premiers mois de 2017, soit 19,2% et 17,3%, respectivement.



Le déficit commercial atteint son niveau historique le plus élevé

Cette situation s’est traduite par une détérioration du taux de couverture (68,3 points de pourcentage contre 69,4 points à fin novembre 2016).

« Les importations ont totalisé 45,3 milliards de dinars à fin novembre 2017 contre 38 milliards au terme du mois de novembre 2016, tandis que les exportations de biens n’ont rapporté que 31 milliards de dinars, au cours de la même période, contre 26,4 milliards une année auparavant », lit-on dans une note de conjoncture économique publiée par la BCT.

La Banque Centrale annonce une poursuite du creusement du déficit commercial qui a atteint son niveau historique le plus élevé, soit 14.362 MDT contre 11.628 MDT une année auparavant.

« Le déficit commercial record porte la marque, essentiellement, du maintien des déficits de la balance énergétique et celui de la balance alimentaire à des niveaux élevés soit -3.829 MDT et -1.338 MDT respectivement », précise la BCT.

Selon la note de conjoncture économique publiée par la BCT, « la contreperformance du secteur des mines, phosphates et dérivés s’est poursuivie avec une baisse des ventes de 3% à fin novembre 2017 contre un rebond technique (+42,3%) au cours de la même période 2016 et ce, en dépit de la reprise de la production dans le bassin minier (4,139 millions de tonnes au cours des 11 premiers mois contre 3,381 millions durant la même période de 2016) ».

« On notera également la bonne tenue des exportations, notamment, du secteur des industries mécaniques et électriques (+19,7% à fin novembre 2017 contre +15,6%) qui semble profiter de la reprise de la demande de la Zone Euro, principal partenaire commercial de la Tunisie », ajoute la BCT.

Au total, la balance commerciale a affiché un déficit de 14,4 milliards de dinars, au terme des 11 premiers mois de 2017, soit 14,7% du PIB, contre 11.6 milliards de dinars et 12,9% respectivement, une année auparavant.
 


blog comments powered by Disqus