Publié le 26-12-2017

La HAICA annonce la suspension d’un mois l’émission Khalil Tounes et explique les raisons

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a décidé de suspendre d’un mois l’émission Khalil Tounes diffusé chaque jour sur la chaine privée Nessma TV.



La HAICA annonce la suspension d’un mois l’émission Khalil Tounes et explique les raisons

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a décidé de suspendre d’un mois l’émission Khalil Tounes diffusé chaque jour sur la chaine privée Nessma TV.

La HAICA s’explique par l’apparition fréquente de Nabil Karoui dans cette émission en tant qu’invité permanant.

Le conseil de la HAICA rappelle dans un communiqué publié lundi que Nabil Karoui est un des actionnaires de la société Nessma Broadcast qui exploite la chaine TV et qu’il se présente comme un acteur politique ayant déja utilisé la chaine lors des élections.

L’apparition fréquente de Khalil Karoui est une forme de propagande qui vise à promouvoir son image, selon l’instance qui cite dans ce sens, le 14e point de l’article 5 du cahier des charges relatif à la création et l’exploitation des chaines de télévision privées.
Selon cet article, le dossier de candidature doit comprendre entre autres “une déclaration sur l’honneur, signée et légalisée par le candidat à la licence notifiant son engagement à ne pas utiliser la chaîne de télévision à des fins de propagande pour vendre son image personnelle, celle d’autrui ou celle d’un parti politique”.

Dans son communiqué, le conseil de la HAICA rappelle qu’un avertissement avait été adressé le 10 octobre dernier à la chaine, l’appelant à retirer l’émission du site officiel de la télévision et de ses pages sur les réseaux sociaux.

Le 16 novembre 2017 le conseil a invité le représentant juridique de la chaine à consulter le dossier de l’infraction au siège de l’instance et à émettre ses observations dans un délai de sept jours. Mais la réponse écrite de ce dernier a été de rejeter en bloc l’objet de l’infraction, regrette la HAICA dans son communiqué.

TAP


blog comments powered by Disqus