Publié le 24-11-2017

25 ans de prison requis contre le tireur de Libération

Le ministère public a requis vendredi 25 ans de réclusion criminelle assortis d‘une période de sûreté des deux tiers contre l‘auteur d‘attaques au fusil contre BFM TV, Libération et la Société générale en novembre 2013, Abdelhakim Dekhar.



25 ans de prison requis contre le tireur de Libération

Deux décennies après sa condamnation à quatre ans de prison dans le procès des amants “tueurs de flics” Florence Rey et Adry Maupin, dont il ne fut qu‘un comparse, cet homme de 52 ans aux lunettes rondes et aux cheveux gris est jugé par la cour d‘assises de Paris pour tentatives d‘assassinat

Il lui est reproché d‘avoir menacé le 15 novembre 2013 des journalistes et un agent de sécurité de BFM TV avec un fusil à pompe, blessé grièvement trois jours plus tard un photographe dans le hall du quotidien Libération et tiré le même jour sur les locaux de la Société générale à la Défense, près de Paris.

Il avait ensuite contraint sous la menace un automobiliste à le conduire sur les Champs-Elysées et n‘avait été arrêté que le 20 novembre 2013, sur dénonciation d‘un ami.

Sébastien Simonian-Lemoine, qui avait hébergé Abdelhakim Dekhar, avait mené les policiers jusqu’à un parking de Bois-Colombes (Hauts-de-Seine) et à la voiture de sa soeur, dans laquelle ils l‘avaient trouvé dans un semi-coma médicamenteux.

Décrit par des enquêteurs comme un “affabulateur” et un “menteur pathologique” capable de violences, Abdelhakim Dekhar se présente pour sa part comme un militant politique.


blog comments powered by Disqus