Publié le 23-11-2017

L'Irak a lancé son ultime bataille dans le désert occidental pour éradiquer le groupe Etat islamique

L'Irak a lancé jeudi dans le désert occidental l'ultime bataille pour éradiquer le groupe Etat islamique (EI), trois ans après que l'organisation jihadiste a mis la main sur le tiers du pays et proclamé un "califat" aujourd'hui en lambeaux.
 



L'Irak a lancé son ultime bataille dans le désert occidental pour éradiquer le groupe Etat islamique

C'est à l'issue de cette bataille que le Premier ministre Haider al-Abadi devrait annoncer la défaite totale en Irak de ce groupe ultraradical sunnite qui, en 2014, avait menacé l'existence même du pays.

La montée en puissance de l'EI cette année-là avait conduit le chef spirituel de la communauté chiite majoritaire en Irak, Ali Sistani, à lancer un appel à la mobilisation générale. Elle avait aussi poussé les Etats-Unis à mettre en place une coalition internationale pour aider, avec l'aviation, à vaincre l'EI et remettre sur pied une armée irakienne désemparée.

Après avoir perdu ces derniers mois toutes les villes et centres urbains sous leur contrôle depuis trois ans, les jihadistes se retrouvent acculés dans une vaste région désertique dans l'ouest de l'Irak proche de la frontière syrienne.

Jeudi, l'armée, la police fédérale et les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi ont lancé "le matin une vaste opération pour nettoyer la région (désertique) Al-Jazira qui s'étend sur les provinces de Salaheddine, Ninive et Al-Anbar", a affirmé dans un communiqué le général Abdelamir Yarallah, chef des opérations du Commandement conjoint des opérations (JOC).

Selon les experts, cela représente 4 % du territoire, soit un rectangle d'environ 7.000 km2.

Dans un communiqué séparé, le Hachd al-Chaabi a annoncé "le début de la première phase d'une large opération pour libérer" une région désertique à cheval sur les trois provinces, jusqu'à la frontière avec la Syrie. L'offensive, soutenue par l'aviation irakienne, a été lancée à partir de trois axes.

Le Hachd, devenu un supplétif incontournable pour les forces irakiennes face à l'EI, a diffusé en direct des images de Siniya, dans la province de Salaheddine, où des bulldozers ouvrent la route dans le désert ocre à des chars portant le drapeau irakien et l'étendard noir sur lequel est écrit "Ya Hussein", du nom du martyr vénéré par les chiites.

"Cette opération a pour but de nettoyer le désert des poches où se trouvent les jihadistes qui ont fui les villes récemment libérées" par les forces irakiennes, a affirmé à l'AFP un officier supérieur dans la province d'Al-Anbar.

Le Hachd a annoncé avoir fait exploser dans un secteur de la province de Salaheddine une voiture piégée, mis hors service des dizaines de bombes de l'EI et s'être emparé d'une dizaine de villages, probablement vides.

Mardi, Abadi avait indiqué qu'une fois les jihadistes chassés du désert, l'Irak pourra proclamer "la défaite totale" de l'EI.


blog comments powered by Disqus