Publié le 18/09/2017

L’internet des Objets à la rescousse de l’industrie automobile

Vous souvenez vous du mythique « Retour vers le futur »? Le film de 1985 qui a propulsé un jeune héros au volant de la légendaire De Lorean DMC-12 ?
L’internet des Objets à la rescousse de l’industrie automobile

Ce véhicule emblématique monté de toute pièce par un professeur fou est une authentique merveille technologique qui lui a permis de voyager à travers le temps et de se sortir des situations les plus rocambolesques. Grâce à ses outils de propulsion, la De Lorean DMC-12 est devenue la référence en matière d’innovation technologique, à tel point que son constructeur a annoncé que 300 modèles pourraient être produits à partir de 2017 et au cours des six prochaines années. De quoi ravir les fans du film!

Cet exemple relève de la fiction, mais il n’en demeure pas moins que l'industrie automobile évolue rapidement. Les constructeurs automobiles utilisent les dernières technologies pour offrir le meilleur de l’automobile aux conducteurs d'aujourd'hui, qui ont des profils et des besoins différents. Des entreprises comme IBM exploitent la puissance de l'informatique cognitive pour créer des solutions personnalisées, utilisant par exemple la puissance de l’analyse prédictive. Ainsi, en se basant sur les comportements réels de conduite, l’historique de la voiture, les infractions du conducteur, les compagnies d’assurance sont capables de mieux qualifier la classe de chaque conducteur et de diminuer les risques de fraude.

Ce n’est là que l’une des nombreuses applications de l’analytique et de l’informatique cognitive. Et cette réalité est bien la nôtre avec des industries qui convergent et franchissent les frontières conventionnelles. L’industrie automobile se transforme et de nouvelles méthodes de collaboration visant à accroître la valeur présentée aux consommateurs, permettent aux véhicules de notre imagination d'enfant de prendre vie.

Il y a quelques mois, Local Motors a présenté « Olli », le premier véhicule autonome qui a emprunté les routes de Washington DC, en utilisant les capacités avancées de calcul cognitif d'IBM Watson, l’intelligence artificielle d’IBM.

Avec plus de 30 capteurs intégrés au véhicule, Olli est capable d'analyser et d'intégrer de grandes quantités de données de trafic. Les passagers peuvent même discuter avec Olli pendant leur trajet, qui est capable de leur fournir, grâce à Watson,  des recommandations sur les destinations locales telles que les restaurants populaires ou les sites historiques à visiter, en s’appuyant sur l'analyse des préférences personnelles du passager, créant ainsi une expérience plus agréable et interactive.

 

La chaîne de valeur au service de la transformation industrielle

Alors, comment la technologie peut-elle provoquer la transformation industrielle ? : Nous considérons la chaîne de valeur comme un processus à trois niveaux, axé sur les solutions mobiles centrées sur le Cloud, simplifiant et accélérant le processus de collecte et d'analyse des données en temps réel, puis intégrant des services personnalisés basés sur les choix et habitudes du consommateur.

Le premier niveau, qui constitue la première couche de la chaîne de valeur de l’Internet des Objet, est essentiellement piloté par des capteurs afin de rendre les « objets » intelligents. Utilisés depuis de nombreuses années déjà, les capteurs sont aujourd’hui démocratisés et appliqués à presque chaque dispositif en vue de fournir aux industriels des données précieuses.

Le second niveau, constitué de la plate-forme de solutions IBM Watson ™ Internet des Objets, permet de tout relier. La plate-forme donne vie à l’Internet des Objets grâce au « Big Data », au Cloud et à la technologie cognitive. Pour que l'industrie automobile puisse embrasser la nouvelle ère technologique, il est nécessaire d'intégrer cette plateforme dans son processus de création de valeur, de la conception, àla production, jusqu’à la commercialisation du véhicule.

Quant à la dernière couche, elle assure une fonction de contrôle. Similaire à un panneau de commande, elle est dotée de toutes sortes d’applications logicielles qui contrôlent une action. Du point de vue du consommateur, c'est la couche fonctionnelle qui donne vie à tous les services futuristes et personnalisés. Cette couche est l'endroit où la transformation prend forme. En d’autres termes, s'il y a une panne dans la voiture familiale, les différents capteurs envoient instantanément un message à un système de maintenance qui offre son assistance de manière autonome, qu'il s'agisse d'un service de réparation comme c'est le cas de nos jours, ou d'un drone autonome qui peut diagnostiquer et réparer le défaut automatiquement, comme cela pourrait être le cas dans un avenir pas si lointain.

Vous pouvez ainsi imaginer comment la technologie IoT, à l’instar de l'informatique cognitive, va transformer les industries et, in fine, nos vies.

Commentaires



blog comments powered by Disqus