Publié le 08/07/2017

Je m’exprime en français, un programme pour la présence de la langue française dans les médias

Olivier Poivre d’Arvor a présenté le programme “Je m’exprime en français” dédié au renforcement de l’utilisation et de la présence de la langue française dans les médias tunisiens.
Je m’exprime en français, un programme pour la présence de la langue française dans les médias

Ayant bénéficié de financements complémentaires apportés par le ministère de l’Europe et affaires étrangères de près de 300.000 euros, ce programme vise à soutenir un journalisme francophone ancré en Tunisie, à aider au renforcement des capacités des professionnels des médias tunisiens, à favoriser les contenus et les programmes en français à la radio et à la télévision et à valoriser l’utilisation du français sur les réseaux sociaux, et ce, via des appels à projets qui seront lancés au mois de septembre prochain.

Sur une durée de deux ans, ce projet vise à construire un partenariat avec les médias francophones tunisiens grâce à un incubateur de formations pour des journalistes et des formations spécifiques destinées aux managers de médias francophones. L’objectif étant de répondre à des besoins spécifiques exprimés par les entreprises de presse et les professionnels (journaux édités, radios, télévisions, et sites d’informations en ligne).

Le deuxième axe de ce programme porte sur l’appui à la liberté d’expression et l’accès à l’information à travers la formation et la production de contenus spécialisés pour renforcer le journalisme d’investigation sur les droits de l’homme en Tunisie. Ce cycle de formation est ouvert aux journalistes de la presse écrite, audiovisuelle, en ligne ou aux blogueurs actifs.

Suivant ce programme, 19 sessions de formation théoriques et pratiques se tiendront en France au profit des professionnels francophones de la radio et de la télévision des 24 gouvernorats de la Tunisie.

En présentant ce programme, l’ambassadeur de France en Tunisie a tenu à souligner que la Tunisie a, depuis le 14 janvier 2011, connu des mutations radicales au niveau des libertés qui se sont illustrées par l’émergence d’un plus grand nombre de radios et télévisons privées, de journaux et revues électroniques. Et d’ajouter “bien que l’ensemble des publications soient dans l’ensemble en langue arabe, langue officielle du pays, la scène médiatique s’est enrichie avec au total 16 journaux et revues ayant choisi la langue française” selon ses propos.

Le diplomate français a tenu à signaler que cet acquis est venu renforcer les orientations de la Tunisie dans le domaine de la francophonie dès lors que la Tunisie a été choisie pour abriter les assises du 18ème sommet de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) en 2020 qui est un sommet qui coïncide avec la célébration du 50ème anniversaire de la création de l’OIF en 1970 et dont la Tunisie est l’un des membres fondateurs.


TAP

Commentaires



blog comments powered by Disqus