Publié le 14-02-2017

Le groupe BPCE auquel appartient la BTK dévoile son résultat net de 2016

Le 9 février 2017, le conseil de surveillance du Groupe BPCE, présidé par Pierre Valentin, a examiné les comptes du groupe pour le quatrième trimestre de l’année 2016.



Le groupe BPCE auquel appartient la BTK dévoile son résultat net de 2016

Un résultat net publié de 4 Md€ en 2016 et une solide génération de capital, principalement par mise en réserve du résultat

Une activité commerciale toujours soutenue

- Forte dynamique de la banque de proximité

Hausse des encours de crédits de 3,7 % et de l’épargne de 1,7 % sur un an, au 31/12/2016

Une production de crédit supérieure à 100 Md€ en 2016

- Montée en puissance des activités Assurance[2]

Forte dynamique en assurance vie avec une collecte brute en hausse de 7 % par rapport à 2015

Assurance non vie : 5,3 millions de contrats à fin 2016 et portefeuille en hausse de 9 % sur un an

-  Contribution marquée de la Banque de Grande Clientèle de Natixis

 Excellente dynamique de Global markets, avec une activité élevée sur EquityetFixed income

 

Des fondamentaux solides

Résistance des revenus [3 ] dans un contexte de taux très défavorable pour la banque de proximité: 23,4 Md€, en baisse de 1,1 %

    - Revenus des métiers de Natixis en 2016 en hausse de 2,9 % [3 ] sur un an, à 8,1 Md€

    - Baisse des revenus de la banque de proximité de 2,2 %[4], à 15 Md€

 Baisse du coût du risque à 22 points de base en 2016, inférieur à la moyenne de cycle(30 à 35 pb)

 Résultat net part du groupe [3 ] de 3,4 Md€, en hausse de 7,6 %

 Résultat net part du groupe publié de 4 Md€, en hausse de 26,7 %

 

Solide génération de capital

Forte capacité de génération de capital positionnant favorablement le groupe pour le respect des exigences règlementaires à venir

Ratio de CET1 de 14,3 %[5] au 31/12/2016 : +130 pb en 2016 (dont 73 pb par mise en réserve du résultat)

Ratio de TLAC de 19,4 %[5] (y compris l’émission de 1,6 Md€ de dette senior non-préférée en janvier 2017)

 

Préparation du nouveau plan stratégique 2018–2020 du Groupe BPCE

Fusion de banques régionales : création de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes et de la Banque Populaire Méditerranée, amenant à 15 le nombre de Banques Populaires à fin 2016 contre 18 à fin 2015

Projet de transformation de la banque de proximité :présentation le 21 février 2017

Pour plus de détails sur le résultats annuels 2016 : Cliquez  ICI

bpcebtk-140317-v.jpg

blog comments powered by Disqus