Publié le 14/12/2011

Ennahdha dans les facultés : Les journalistes se retirent de la conférence de presse

Les journalistes et les représentants de la presse nationale et arabe ont été contraints, mercredi après-midi, de quitter la salle avant la fin de la conférence de presse, consacrée à l’annonce de la formation de la section estudiantine du mouvement Ennahdha, avec pour dénomination «Jeunesse estudiantine d’Ennahdha».
Ennahdha dans les facultés : Les journalistes se retirent de la conférence de presse
Ennahdha dans les facultés : Les journalistes se retirent de la conférence de presse

Cette décision a été prise par les représentants des médias en raison de l’absence des conditions optimales pour l’exercice de leur fonction.

Ainsi, et en dépit des multiples tentatives menées par Abdelkarim Harouni, membre du bureau politique du mouvement Ennahdha, chargé de la jeunesse, en vue de maîtriser la situation, les étudiants du parti ont multiplié les sarcasmes, les applaudissements gratuits et les répliques aberrantes à toutes les interrogations des journalistes, en plus du chahut, ce qui a excédé les journalistes et les a contrait à prendre la décision de se retirer.

Au début de cette conférence de presse, M. Harouni a insisté sur le rôle important dévolu aux étudiants, pour faire de l’université un espace de débat libre, pluraliste et démocratique.

Il a ajouté que le courant estudiantin créé, qu’il a qualifié de «centriste», va oeuvrer à la réhabilitation du mouvement estudiantin, à la lutte contre toute forme de corruption à l’université et à la recherche du consensus et des équilibres entre les différents courants qui y existent.


TAP

Commentaires



blog comments powered by Disqus